当前位置:美高梅手机登录网站

Pauvreté。 «Il ne fautrienlâcher,toujours se relever»

2019-09-05 网站地图 :78รอง

UneenquêteduSecours populaire确认le risque«accru»depauvretédesmèrescélibataires。 插图avec le parcours d'une jeune maman lilloise de trois enfants。

Elle dit qu'elle aapprisàfaire«comme MacGyver»。 Sedébrouiller,se bagarrer pour survivre。 劳伦斯·卢梭(Laurence Rousseau)追溯了人民共和国人民委员会(Nord du Secours populaire)。 Àtrente-trois ans,déjàmèredetrois enfants,elleaobrontébiendesdasterés。 «J'aitoujoursvécuavecpeu。 Pourtant,je ne me sens pas pauvre。 Lapauvretéestplutôtducôtédesadministrations。 Elles passent leurtempsàmettredesbâtonsdansles roues pour rien。 »Pas plus tard que lasemainedernière,la CAFluiéclamait1230欧元... Une erreurfinalementannulée,parce que la jeune femme«ne(se)laisse jamais faire»。

Laurence a connu les coups durs。 Lepremieràdix-sept ans,quand elle se retrouve SDF pendant deux ans。 Ledeuxième,lorsque son compagnon la quitte。 «La ruptureaétéunchoc,je ne sortais plus de chez moi。 La pile de courrier grandissait ... Mais quand on trois enfants,on ne peut pas se laisser aller»,raconte-t-elleavecénergie。 Puis,la jeune femme se reprend en main,négociantd'arrache-piedunéchéancierpourles dettes que luialaisséslepèredeses enfants。

Sesgarçonsdecinq et six anssontentréinCP et en CE1。 Le petit dernier,â€de deux ans,devrait rejoindre l'écoleencours d'année。 Privéedecongéprivarentet d'allocationchômage,cette jeune maman通过la prestation d'accueil du jeune enfant处理1 000欧元标准时段,分配de soutien familial etlecomplémentdelibre choix de garde。 Équationreidiennedifficile ... Chaque mois,elle enfourchesonvélopouracheter de grands sacs de 25 kilos de pommes de terre。

«Avec un tel parcours,on n'a pas le tempsderéfléchiràsonprojet professionnel,c'estdéstructuranthexologiquement»,concède,lucide,cette native du Nord。 Aprèsavoirravavillétroisans dans l'hôtellerie-restauration,Laurence a fait plusieurs stage dans l'animation sociale,au sein d'une maison de retraiteetégalementauSecours populaire。 «Quand je vois des gensenhardé,je ressens leschusàleurplace。 肯定地说:“chacun sa merde”,mais je ne peux pas raisonnercommeça。 »Depuis trois mois,elle vient presque tous lesjoursàl'ociationpour donner un coup demainbénévolement。 «J'aideàfaireles colis,leménage,la manutention ...Çame fait du bien de venir ici,pour sortir du quotidien et reprendre confiance en moi。 La souffrance s'estompe quand on travaille»,estime-t-elle,enthousiaste。 Récemment,劳伦斯一个postulépourtravailler dans une cantine scolaire。 Mais elle souhaitesurtoutêtreembauchéeparle Secours populaire,oùellese sent vraiment utile。 «Leproplème,c'est qu'ils n'embauchent qu'avec descontratssristés,destinésauxmoins de vingt-six ans。 »LaPôradumpi的la signature d'un contrat ne pourra sefairequ'aprèsdérogationaccéeécé。 Êtreunefemme,mère,de trente-trois ans,cela ne Correspon pasauxcritères«sociaux»établisparles nombreuxcontratsinterventionnés。 Uneraisonsupplémentairedecombattre l'injustice。 De ce parcours,Laurence auratiir des enseignements。 «Il ne fautrienlâcher,toujours se relever et aller de l'avant。 »

Benoit Delrue

(责任编辑:卫斯理)
文章人气:86